La thérapie

Le but d'une séance de Méthode Padovan® de réorganisation neurofonctionnelle est de récapituler les phases du développement neurologique normal qui mènent à l'acquisition de la verticalité et à une dominance corticale hémisphérique.

La Méthode Padovan® travaille l’individu de façon holistique en passant par les étapes neuroévolutives présentes dans le développement neuropsychomoteur de l’humain. Ces étapes comprennent les mouvements du corps, des mains, du système visuel ainsi que des fonctions neurovégétatives (respiration, succion, mastication et déglutition).

Chaque exercice est accompagné d'un poème récité par le thérapeute afin de prendre soin simultanément du rythme, de l'attention, de l'audition, de l'imagination et de la synchronisation des mouvements. Il est nécessaire de répéter les séances et de les espacer à intervalles réguliers à raison de deux séances par semaine. Cette constance permet d'obtenir des résultats thérapeutiques qui perdurent remarquablement dans le temps.

Les bienfaits de ces exercices sont dépendants de 3 facteurs : le rythme, la répétition et la régularité.

  • Le rythme : Chaque mouvement est exécuté à la cadence d'un poème rythmé qui a pour but, outre la stimulation de l'audition (et donc de la parole), de stimuler les 2 hémisphères cérébraux simultanément. D'ailleurs le rythme et l'expression verbale font partie intégrante des jeux corporels d'enfants (il suffit d'observer une cour d'école à la récréation !).
  • La répétition : La neurologie moderne a démontré que la formation des réseaux synaptiques (qui relient les neurones entre eux) est dépendante, en partie, de la répétition des stimulations. Il suffit de changer de numéro de téléphone pour se rendre compte du nombre de fois qu'il est nécessaire de le répéter avant de s'en souvenir spontanément et à long terme. Même chose dans l'apprentissage des sports ou des jeux qui nécessitent de l’adresse.
  • La régularité : Il est évident qu'une ou deux séances de la méthode ne sont pas suffisantes pour ''réorganiser'' le fonctionnement du système nerveux central. Il est donc nécessaire de répéter les séances et de les espacer à intervalles réguliers. Cette constance permet d'obtenir des résultats thérapeutiques qui perdurent dans le temps. En reproduisant un geste juste, l’intégration sensori-motrice sera optimisée.

Les séances de thérapie durent environ 45 minutes. Leur fréquence est généralement de 2 fois par semaine et la durée totale de la thérapie varie grandement selon le patient et selon la problématique à traiter. Même s'il est difficile de prédire le temps que durera une thérapie, il est utopique de s'attendre à des améliorations majeures et durables avant plusieurs dizaines de séances. Ceci n'exclut pas le fait que durant cette période, il est très fréquent de noter des améliorations significatives à de multiples niveaux chez les clients.

Nouvelles